Questions d'entretiens en Finance de Marché

Les questions les plus fréquentes des recruteurs en entretien

Questions d’entretien sur les définitions de base

Les Bases

Qu’est-ce qu’un contrat à terme ? Quel est le prix à terme ?

Un contrat à terme est simplement un accord entre deux parties pour acheter ou vendre un actif à une date ultérieure, pour un prix fixé à l’avance.

À l’instar de l’achat ou de la vente d’options, il est important de concevoir un contrat à terme comme un outil de couverture avant tout, et non uniquement comme une spéculation. Contrairement à un call ou un put, en revanche, l’investisseur a l’obligation de procéder à l’échange à la date fixée.

Imaginez que vous soyez le trésorier d’une entreprise française qui reçoit des dollars et des euros dans le cadre de son activité. Vous avez deux options:

– Soit changer les dollars en euros au jour le jour (marché au comptant)
– Soit changer les dollars en euros à une date ultérieure

Entrer dans un contrat forward peut être intéressant si vous savez que vous allez recevoir des dollars (10 000 USD) dans un mois par exemple, et que vous souhaitez les convertis car vous clôturez vos comptes de fin d’année. Vous pouvez donc prendre une position dans un contrat forward qui vous donnera le droit de vendre vos dollars et acheter des euros dans un mois, pour une quantité donnée et un prix fixé à l’avance. Grâce à votre banque, vous trouvez une autre entreprise qui souhaiterait, elle, prendre une position inverse et un montant équivalent (c’est-à-dire vendre des euros pour acheter des dollars). Le taux de change forward 1 mois est fixé à 1,25. Cela signifie que vous aurez le droit de changer vos 10 000 USD pour 10 000 / 1,25 = 8 000 EUR.

Que se passe-t-il dans un mois ? A la date initiale, vous êtes entré à un prix forward, donc fixe, de 1,25 USD pour 1 EUR. Entre temps, le cours des devises a évolué. Un mois plus tard, le taux de change est finalement de 1,30 USD pour 1 EUR.

Au niveau de votre flux, vous êtes satisfait, car vous avez bien pu échanger vos 10 000 USD pour 8 000 EUR grâce à votre forward. Et si vous aviez attendu la dernière minute pour les changer, sans contrat forward, vous n’auriez récupérer que 10 000 USD / 1,30 = 7 692 EUR, soit une perte potentielle de 8 000 – 7 692 = 308 EUR pour votre entreprise. En revanche, si le taux de change était finalement de 1,20 USD pour 1 EUR, vous auriez pu changer vos dollars pour 10 000 USD / 1,20 = 8 333 EUR. Vous auriez pu faire un bénéfice supplémentaire de 8 333 – 8 000 = 333 EUR.

En tant que trésorier, votre priorité majeure était avant tout de contrôler parfaitement les flux de votre entreprise. Vous n’étiez pas là pour spéculer sur l’évolution des devises, et c’est pourquoi un contrat forward vous permettait de maîtriser les flux. C’est ce qu’il faut faire comprendre aux actionnaires.

Comment calculer le prix d’un forward, une équation simple

Pour savoir combien vaut un contrat forward, il suffit de connaître la relation prix forward et prix spot.

Prix Forward simple. Soit r le taux d’intérêt sans risque, dans ce cas :

F0 = S0erT

Prix Forward avec taux de dividendes. Si le sous-jacent paie des dividendes au taux q (par exemple, une action ou un indice Price Return), l’équation devient :

F0 = S0e(r – q)T

Prenons un exemple sur l’indice phare européen, l’Euro Stoxx 50. Il s’agit d’un indice regroupant les 50 plus grosses capitalisations de la zone Euro, et il s’agit d’un Price Return Index (ie les dividendes versées par les compagnies ne sont pas réinvestis).

Soit un taux de dividendes en base annuelle pour l’Euro Stoxx 50 de 2%, et un taux d’intérêt sans risque de 1%. L’indice est à 2500 points aujourd’hui. Quel est le prix du forward 3 mois ?

F0 = 2500e(0,01 – 0,02) x 0,25
F0 = 2487,5

On comprend donc que, lorsque le taux de dividendes attendu est supérieur au taux sans risque (q > r), le prix forward sera en dessous du spot.

Prix Forward sur devises. Reprenons notre exemple sur le forward USD/EUR. Dans notre cas, la devise étrangère était le dollar (S0 est le taux de change spot). Soit rf le taux d’intérêt sans risque pratiqué dans la devise étrangère, et r le taux sans risque domestique.

La relation de parité des taux d’intérêt est la suivante :

F0 = S0e(r – rf)T

Supposons qu’il faille 1,1 USD pour obtenir 1 EUR (on se positionne du côté d’un américain). Le taux sans risque à 3 ans en France (rf) et le taux sans risque américain est de 3% (r). Le prix forward 3 ans est alors :

F0 = 1,1e(0,03 – 0,05) x 3 = 1,036

Prix Forward sur matières premières. Les matières premières possèdent des caractéristiques propres comme les coûts de stockage ou des rendements d’opportunités (l’avantage de détenir un actif aujourd’hui et non demain).

Imaginons que vous soyez à la tête d’une entreprise pétrolière. Un baril vaut aujourd’hui 100 USD. Le taux sans risque est de 3%. Le coût de stockage (u) d’un baril de pétrole est évalué à 2% par an. Le rendement d’opportunité (y) (ou convenience yield) d’un baril de pétrole est évalué à 1% par an. Le prix forward 1 an est alors exprimé ainsi :

F0 = S0e(r + u – y)T
F0 = 100e(0,03 + 0,02 – 0,01) x 1 = 104,08
  • Qu’est-ce qu’un contrat Futures ? Quelle est la différence entre un contrat Forward et un contrat Futures ?

Il est important de faire la distinction entre un contrat Forward et un contrat Futures. Les deux contrats sont des accords entre deux parties pour vendre/acheter un actif, mais les contrats Forward sont établis directement entre les deux parties, tandis que les contrats Futures sont établis via un marché organisé, ils sont standardisés. La date de livraison (ou période de livraison), la quantité, parfois la qualité et l’endroit (matières premières) sont ainsi spécifiés par la Bourse sur lesquels ces contrats sont négociés. Les acheteurs et les vendeurs ne se connaissent pas.

Par ailleurs, l’une des propriétés les plus importantes des contrats Futures est la mise en place d’appels de marge. En effet, comme la valeur d’un contrat évolue avec le temps (en fonction de l’évolution du prix spot), chaque partie peut perdre de l’argent. Les appels de marge visent à s’assurer que les paiements finaux auront bien lieu, les gains/pertes potentielles sont réglés de façon quotidienne avec la nouvelle évaluation de la valeur des contrats, c’est aussi ce que l’on appelle le mark-to-market.

  • Qu’est ce qu’un taux repo ? Un dividende ?

Taux de repo : appelé aussi taux refi par la BCE, c’est le taux de refinancement. C’est le principal taux directeur des banques centrales permettant de réguler l’activité économique par l’apportou le retrait de liquidités.

Dividende : Le dividende correspond à l’argent que l’actionnaire d’une société reçoit chaque année. Lorsqu’un actionnaire achète des actions d’une entreprise, il en devient propriétaire d’une partie. Le dividende est une partie de ce bénéfice qui est reversée aux actionnaires.

  • Qu’est ce que le ratio de Sharpe ? Le beta et l’alpha d’un titre ?

Ratio de Sharpe : permet de mesurer la rentabilité d’un portefeuille en fonction du risque pris. e but de ce ratio étant à terme de pourvoir constituer le portefeuille possédant le plus faible taux possible de risque, pour un rendement maximum, son application repose sur plusieurs.

hypothèses sous-jacentes:

– Un unique portefeuille risqué ne peut être comparé à la fois qu’à un unique portefeuille sans risque.

– Aversion totale au risque de la part de l’investisseur.

– Distribution selon une loi normale des rendements dans le cadre moyenne-variance.

Interprétation :

Si le ratio est négatif, on en conclut que le portefeuille sous performe un placement sans risqueet donc il n’est pas logique d’investir dans un tel portefeuille.

Si le ratio est compris entre 0 et 1, cela signifie que l’excédent de rendement par rapport autaux sans risque est plus faible que le risque pris.

Si le ratio est supérieur à 1, alors le portefeuille surperforme un placement sans risque et donc il génère une plus forte rentabilité.

  • Qu’est ce que le Alpha et le Beta ?

Beta: a volatility and / or sensitivity coefficient The beta, or beta coefficient, of a financial security is a volatility or sensitivity coefficient which indicates the relationship between fluctuations in the value of the security and fluctuations in the market.

Alpha: outperformance of a porfeuille according to MEDAF. The higher the alpha, the better.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *